Partager sur :


Historique

Comment assurer l’avenir du cheval breton, éviter le déclin, voire la disparition des effectifs qui, aujourd'hui, menace l’ensemble des races de trait ? La Région Bretagne, engagée depuis 2011 dans un Plan Cheval, a fait de la préservation de ce patrimoine vivant une priorité.

La démarche a été initiée fin 2014 avec l’installation de l’association de préfiguration du Groupement d’intérêt public cheval breton pour reprendre les activités de reproduction exercées jusqu’au 31 décembre 2014 par l’Institut Français du Cheval et de l’Équitation (IFCE) pour le compte de France HARAS dans l’attente de la création d’un GIP.

Dallas Kersaliou

Elle aboutit le 13 juillet 2017 avec la tenue de l’assemblée générale constitutive du GIP cheval breton.

La convention constitutive du GIP cheval breton a été approuvée par arrêté du ministre d'État, ministre de l'intérieur, du ministre de la cohésion des territoires, du ministre de l'agriculture et de l'alimentation, du ministre de l'action et des comptes publics et de la ministre des sports en date du 19 juin 2017.

A partir de cette date, le GIP prend donc le relais de l’association de préfiguration du GIP cheval breton. Constituée de manière transitoire et temporaire, l’association a organisé les saisons de reproduction 2015 et 2016 dans leur intégralité et le début de saison 2017.

Ust Ar Mor